IIII L’EMPEREUR

NOMBRES ET LAMES

LES RAPPORTS DE L’EMPEREUR AVEC LE 4

 

Extrait du roman et iconographie

 

   « ….. ou pour le IIII de la lame de L’EMPEREUR, son père, par qui elle avait commencé. Le 4, version arabe du chiffre, que l’homme sur la lame dessine de ses jambes. Le quatre, nombre de la stabilité, de la solidité qu’incarne l’arcane.

De la stabilité qui le lie à la terre par les quatre points cardinaux, les quatre éléments : l’air le feu, la terre et l’eau, les quatre énergies : calorique, lumière, électricité magnétique, les quatre saisons, les quatre phases de la lune qui toujours l’accompagne en rotation sur rotation et y permet la vie par l’alternance des nuits et des jours.

 

 

     De la solidité des quatre vertus : LA JUSTICE, LA FORCE, TEMPERANCE et la prudence, seule absente des Tarots. La solidité de l’esprit qu’offrent les quatre voies de la connaissance : la science, la philosophie, l’art, la religion.

 

 

Le quatre omniprésent dans la bible ; des quatre évangiles aux quatre cavaliers et aux quatre vivants de l’apocalypse que l’on retrouve également sur les lames des Tarots.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Le quatre indissociable du carré, figure stable et solide par excellence, mais aussi élévation à la puissance de… L’EMPEREUR. IIII et non IV, car une quête initiatique s’opère par addition et non par soustraction. »

 

 

 

Retrouvez toute la symbolique de L’EMPEREUR dans le roman

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *